Joies sonores d’Amérique du Sud 

Mardi 20 Août, 19.30

Eglise de Sandnes

durée : 1 heure

René Oréa (flûte, chant), Raúl Perez (guitare), Sonia Coppey (violin), Cecilia Rospigliosi (flûte)

René Orea et Raúl Pérez se réunissent pour vous offrir une partie de l’univers musical du continent sud-américain et du Venezuela en particulier, leur pays d’origine. Ce voyage dans le temps et l’espace vous plongera dans l’élégance de la valse, dans l’humour et le lyrisme des méréngues caraqueños, dans la virtuosité du joropo et dans l’énergie du calypso et de la danza zuliana. Vous entendrez des pièces musicales issues du folklore mais aussi signées par des noms emblématiques comme Simón Díaz, Henry Martínez, Luis Laguna, Aldemaro Romero ou Antonio Lauro. Quelques surprises musicales d’autres régions de l’Amérique latine seront aussi au rendez-vous.

Sonia Coppey (violon) et Cecilia Rospigliosi (flûte) se joignent également à Raúl et René pour partager quelques pièces de répertoire.

Résultant d’un long processus historique de métissage culturel, les musiques du Venezuela, comme celles du reste de l’Amérique latine et des Caraïbes, sont marquées par les cultures natives pré-colombiennes, par une présence considérable de l’Afrique de l’Ouest, et par un fort héritage européen. Actuellement les musiques vénézuéliennes continuent à s’enrichir d’autres influences comme le jazz, la pop, et surtout d’autres traditions latino-américaines voisines.

Ticket

Flûtiste et compositeur, musicien d’une grande versatilité, René Oréa a une formation à la fois en musique classique occidentale (études formelles) et en musique populaire latino-américaine (par sa famille et son héritage culturel). Il a obtenu son diplôme de maîtrise en interprétation instrumentale (sous la direction de Lise Daoust) et un DESS (sous la direction de Denis Bluteau) à l’Université de Montréal, après avoir suivi sa formation dans le Système National des Orchestres du Venezuela (« El Sistema ») et à l’Institut Universitaire d’Études Musicales de Caracas.
René Oréa est également ethnomusicologue, diplômé de l’Université de Montréal en 2016. Il a été lauréat de plusieurs concours : soliste avec l’Orchestre Symphonique de l’Université de Montréal (2001), Série Début Radio-Canada (2001), bourse « Alain-Marion » de l’Académie Internationale du Domaine Forget (Québec, 2002), et mention honorable lors de la Première Rencontre Latino-Américaine de Flûte à Caracas (2000). Ses compositions ont été entendues au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse, en France, au Pérou et au Venezuela. Il a également arrangé pour divers ensembles, dont l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre Symphonique de Stavanger et l’Orchestre Symphonique National de Lima (Pérou).
René Oréa est passionné par la pédagogie et la transmission. Il a enseigné dans le programme « La Musique aux enfants », un projet pilote du Maestro Kent Nagano et de l’Orchestre Symphonique de Montréal. Aux côtés de son épouse, la violoniste Sonia Coppey, il partage également sa passion et ses connaissances dans leur propre espace d’enseignement, Oréa Musique (fondé en Norvège en 2013 et désormais établi à Coublevie, en France).

Raúl Pérez est né à Barquisimeto, au Venezuela, en 1963. Son intérêt pour la musique a débuté dès son plus jeune âge. Ses frères José et Víctor Manuel l’ont initié à la guitare basse, à la guitare et au traditionnel instrument vénézuélien à quatre cordes, le « cuatro », ainsi qu’aux genres musicaux tels que le joropo, la valse et le merengue. Entre 1980 et 1987, Raúl a étudié la musique et la guitare classique à l’Université Lisandro Alvarado de Barquisimeto, sous la direction du célèbre guitariste Rodrigo Riera. En 2007, il déménage à Stavanger, en Norvège, où il fonde le groupe musical Noruegaitas, qui est devenu une représentation importante de la culture vénézuélienne dans notre pays nordique. Raúl s’est également produit à plusieurs reprises avec le flûtiste et compositeur René Oréa.
Aujourd’hui, Raúl reste très actif dans la communauté musicale de Stavanger. Il participe à la chorale de son église locale et donne des cours particuliers en tant que professeur de guitare. Enfin, il occupe le poste de directeur musical, guitariste et compositeur au sein de Noruegaitas.

Sonia Coppey a été membre de l’Orchestre Symphonique de Stavanger en Norvège de 2012 à 2016. Elle s’est produite à l’international dans plus de trente pays, dans des lieux tels que les BBC Proms à Londres, l’Opéra de Sydney, le Carnegie Hall à New York, le Concertgebouw à Amsterdam, le Musikverein à Vienne et le Fenice à Venise. Elle est apparue dans plusieurs programmes de télévision et de radio, et en tant que membre de l’Orchestre de Chambre de Verbier (Suisse), elle a participé à de nombreuses tournées et enregistrements aux côtés, entre autres, de Maxim Vengerov, Joshua Bell et Martha Argerich. Après avoir reçu les plus hautes distinctions du Conservatoire National de Grenoble (France), Sonia Coppey a poursuivi ses études au Conservatoire de Musique de Montréal au Canada avec le Professeur Anne Robert et a obtenu à l’unanimité le Premier Prix de Violon. Elle détient également un Diplôme d’Artiste de l’Université McGill (avec mention « succès exceptionnel ») en tant qu’élève de Jonathan Crow. Elle a ensuite perfectionné ses compétences avec Vladimir Landsman, détenteur de la grande tradition russe.

Au-delà de sa passion pour la musique et la pédagogie, Sonia s’intéresse également à la préparation mentale des musiciens et est une coach professionnelle et expérimentée.

Cecilia Rospigliosi est une flûtiste bolivienne basée à Stavanger, en Norvège, titulaire d’un master en flûte de l’UiS, et a joué dans plusieurs orchestres/ensembles divers en Bolivie et en Norvège. Sa passion est la recherche sur la musique écrite par des compositeurs latino-américains et basée sur le patrimoine culturel latino. Elle enseigne la flûte, est musicienne freelance et joue au sein de l’Orchestre Symphonique de Sandnes, en plus de son emploi à temps plein en tant que bibliothécaire à l’Université de Stavanger sur le site de Bjergsted.

Par ailleurs, Cecilia soutient un projet social qui permet l’accès à des cours de musique et à des instruments pour les enfants et les jeunes de son pays d’origine grâce à la collecte de dons, et organise des séminaires de flûte gratuits lors de ses visites en Bolivie.