Music and Mind

Samedi 24 Août – 14.00

Eglise Sankt Petri

Frédéric Vaysse-Knitter (piano), Ilmari Hopkins (violoncelle) , avec la participation du Pr. Stefan Kölsch et de Helga Guren.

durée: 1 h

La musique peut avoir un impact profondément positif sur la santé mentale humaine. Dans ce concert, les artistes souhaitent explorer l’équilibre entre « santé mentale » et « folie » dans un contexte musical. Le neuroscientifique Stefan Kölsch, lui-même musicien, exposera sa propre approche scientifique de la question et l’actrice Helga Guren accompagnera le concert de lecture de textes et poésie. Entre ces interventions, vous entendrez de la musique, à la fois de compositeurs qui ont eux-mêmes lutté contre des problèmes de santé mentale et qui ont utilisé la musique comme un outil pour revenir « à la surface », et d’autres qui ont spécifiquement composé de la musique pour décrire différentes conditions mentales.

Introduction par le Pr. Stefan Kölsch
Anton Dvorak (1841-1904) : Waldesruhe, op.68 n.5
Franz Schubert (1797-1828) : Trio n2 en si bémol majeur, D929 : Andante con motto
Johan Ullén (né en 1972) : « The Dark Triad – Traits Psychologiques Tango » pour violoncelle solo. Mouvement 2 : « Love Thyself » (Narcissique)
Robert Schumann (1810-1856) : 5 Stücke im Volkston, op. 102 – I (Mit Humor) – IV (Nicht zu rasch) – V (Stark und markiert)
Dmitri Chostakovitch (1906-1975) : Sonate pour violoncelle en ré mineur, op. 40, 4e mouvement Allegro

TICKET

Frédéric Vaysse-Knitter se produit en tant qu’invité sur des scènes prestigieuses telles que la Philharmonie de Paris, le Théâtre des Champs-Élysées et le Concertgebouw d’Amsterdam… Formé dans la grande tradition des écoles de piano françaises, polonaises et allemandes, il a commençé ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 13 ans. Il a ensuite eu une rencontre décisive avec Krystian Zimerman. Frédéric participe à des projets qui combinent la musique avec d’autres formes d’art. Il collabore souvent avec des chorégraphes et des danseurs, notamment à l’Opéra de Paris (Play d’Alexander Ekman en 2022). Frédéric vit à Paris.

Ilmari Hopkins est principal violoncelliste à l’Orchestre Symphonique de Stavanger (SSO) depuis 2002 et professeur de violoncelle à l’Université de Stavanger. Il a étudié avec Anatoly Nikitin au Conservatoire Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg et avec Torleif Thedéen au Royal College of Music de Stockholm, où il a obtenu son diplôme de soliste en 2002. Ilmari est passionné par la musique de chambre et a participé à plusieurs festivals de musique en Europe et en Amérique du Sud. Il enseigne également le violoncelle à l’OAcademy (anciennement Orchestre des Amériques) et au programme des Jeunes Talent (UtB) de Stavanger Kulturskole.

Stefan Kölsch est un chercheur de renommée mondiale dans le domaine des neurosciences recruté par l’Université de Bergen en tant que Professeur d’excellence en recherche (Toppforsk). Ses principaux domaines de recherche sont les neurosciences et la psychologie expérimentale. Il est reconnu pour son travail hautement interdisciplinaire, collaborant à des publications avec des neurologues, des immunologistes, des psychiatres, des physiciens, des philosophes, des musicologues, des spécialistes de la littérature et des psycholinguistes. Son best-seller « Les bonnes ondes: le pouvoir de guérison de la musique » est disponible en allemand, en français et en norvégien… et bientôt en anglais.

Helga Guren a étudié à l’Académie norvégienne du théâtre (Teaterhøgskolen/KHiO), à l’Esper Studio de New York et à l’Académie du théâtre (Teaterhögskolan/StDH). Elle a également reçu une formation en opéra à l’Académie royale de musique de Copenhague et à l’Institut vocal complet de Copenhague. Elle a rejoint le Rogaland Teater à Stavanger en 2010.
En 2013, elle a été nominée pour le prix Hedda de la meilleure actrice pour son interprétation de Diana dans « Når enden er god er allting godt » et pour le rôle d’Edith dans « Oh my God ». Pour son rôle dans le film « Rosemari » en 2016, elle a remporté le prix Kanonprisen 2016 du meilleur second rôle.
Elle a remporté le prix Hedda de la meilleure actrice en 2019 pour son rôle de protagoniste dans « Dritt//La Merda » de Cristian Ceresoli.
Elle est une artiste polyvalente et joue du hardingfele norvégien et de la harpe, en plus de chanter et de composer de la musique. Elle a fondé Guren Salong, une initiative musicale, en 2012 et a lancé Trio Tractus en 2022.